Vous vous trouvez ici: Page d'accueil
chercher

Parole, silence

"J’ai rarement regretté d’avoir trop peu parlé, mais souvent regretté de l’avoir trop fait."

John Wesley (1703 - 1791)

lundi 09. octobre 2017 14:30Il y a : 9 days
/ Catégorie : Du monde

Rencontre à mi-chemin

La commission « Aller de l’avant » de l’Église Évangélique Méthodiste mondiale (EEM) s’est réunie à Berlin pour commencer à discuter des modèles destinés à préserver l’unité de l’EEM.

Des membres de la commission photographient l’église de la ville de Wittenberg pendant une excursion dans le cadre de leur réunion de Berlin (Photo : Klaus Ulrich Ruof)

La commission « Aller de l’avant » a siégé du 18 au 20 septembre 2017 à Berlin. Le lieu avait été choisi pour tenir compte du fait que l’EEM est une dénomination mondiale. Les membres de la commission venus d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des Etats-Unis ont ainsi pu se rencontrer en quelque sorte « à mi-chemin » lors de cette unique séance tenue hors des Etats-Unis.

 

Abandon du mode « gagnant-perdant »

 

« Je suis profondément convaincue qu’avec l’espérance qui nous anime, nous arriverons à accomplir cette tâche ensemble » a déclaré Hortense Aka, membre de la commission, lors d’une méditation tenue au début de la rencontre berlinoise. Cette responsable laïque et professeure de psychologie venue de Côte d’Ivoire, en Afrique occidentale, a souligné que « dans la foi il est possible d’entendre et de voir ce que Dieu veut nous apprendre ». Elle nourrit l’espoir de voir l’Église vivre l’unité dans la diversité. Cette espérance doublée d’une forte tension s’est ressentie tout au long de cette cinquième session. Marquant le milieu de la série de réunions prévues d’ici à la fin de 2018, cette rencontre était aussi la première consacrée à la discussion de modèles relatifs à « la manière dont nous pouvons maintenir l’unité de notre Église tout en faisant place aux différences entre nous », a déclaré l’évêque émérite allemande Rosemarie Wenner, déléguée dans cette commission par le Conseil mondial des évêques de l’EEM. Kenneth Carter, évêque de la Conférence états-unienne de Floride et l’un des trois modérateurs de la commission, a expliqué de façon très imagée que dans cette phase du travail de la commission, de nombreuses propositions sont formulées, étudiées et modifiées, pour finalement être rejetées : « Nous esquissons des modèles de chemin vers l’avenir en tenant un crayon dans une main et une gomme dans l’autre. » Selon Rosemarie Wenner, il s’agit de lancer et d’accompagner un processus « qui ouvre les gens de l’Église aux changements ». Le travail préparatoire de la commission devrait permettre aux délégués à la Conférence générale extraordinaire de l’EEM prévue début 2019 de « sortir du mode ‘gagnant-perdant’ et de chercher une voie capable de fédérer un maximum de personnes ».

 

Un travail au coût énorme

 

L’éventail constitué par les membres de la commission en termes de provenance géographique, de convictions théologiques et de vies personnelles est très large. Pourtant, aux dires de Rosemarie Wenner, il y règne un bon climat de travail et un profond lien spirituel et humain. « Je me réjouis à chaque fois de revoir toutes ces sœurs et tous ces frères, que je partage leurs avis ou que j’aie de la peine avec leurs opinions. » Quoi qu’il en soit, le travail exige beaucoup de force et les fossés sont immenses, surtout aux Etats-Unis.

 

La création de la commission « Aller de l’avant » a été décidée par la Conférence générale de l’EEM en mai 2016 suite aux divergences inconciliables exprimées dans le domaine de la sexualité humaine, en particulier en ce qui concerne l’ordination de personnes homosexuelles et la bénédiction d’unions homosexuelles. La commission, composée de 32 personnes, a été instituée en novembre 2016 par le Conseil des évêques. Elle s’est mise au travail en janvier 2017. La Conférence centrale d’Europe du Centre et du Sud y est représentée par David Field, membre de l’EEM du Petit-Bâle.

 

Auteur : Klaus Ulrich Ruof, chargé de la communication médiatique de l’EEM en Allemagne.


Nouvelles

12.10.2017

Déjà 4500 inscriptions pour le festival „Réformaction“

Du 3 au 5 novembre 2017 la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) organise en...

05.10.2017

Journée d’étude sur la mort, l’espérance et la vie éternelle

Qu’est-ce qui nous aide aujourd’hui à vivre, sachant notre finitude ? Le christianisme connaît...

23.08.2017

Connexio se dote d’un nouveau secrétaire général

Connexio a élu son nouveau secrétaire général. La recherche de nouveaux collaborateurs pour...

United Methodist Church