Vous vous trouvez ici: Page d'accueil / Qui sommes-nous / Profil / parole
chercher

Bonheur

"Le bien, sous quelque forme que ce soit, est une joie pour le chrétien – où qu’il le trouve auprès d’êtres humains. En tant que citoyen du monde, le chrétien se préoccupe toujours aussi du bonheur de tous les habitants de la planète."

John Wesley (1703 - 1791)

Ce que nous croyons et enseignons

 

 

Nous croyons à l’amour du Dieu trinitaire manifesté avant tout dans la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.
Nous témoignons de Dieu qui, par grâce, veut libérer toute personne vivant séparée de lui et lui donner un nouveau sens en Jésus Christ.

Le méthodisme est notamment caractérisé par l’ «optimisme de la grâce», c’est-à-dire d’une part la conviction qu’aucun être humain n’est exclu de la grâce de Dieu (grâce prévenante et justificatrice), et d’autre part l’assurance que cette grâce peut transformer tout être humain et nous fait toujours davantage devenir ce à quoi Dieu nous a destinés (grâce sanctificatrice).

Nous faisons confiance à Dieu, qui va ériger son royaume d’amour et de justice par-delà toute souffrance et injustice.

Nous portons en nous l’espoir pascal de l’avènement définitif du Royaume de Dieu, mais rejetons l’adhésion à des scénarios escatologiques et des spéculations apocalyptiques.

Nous sommes convaincus de ce que l’essence de la foi chrétienne est révélée dans la Bible, éclairée par la tradition, éveillée à la vie par l’expérience personnelle et fortifiée avec l’aide de la raison.

La tradition méthodiste regroupe ces quatre domaines sous le terme de «quadrilatère». Elle résume ainsi de manière pertinente ce que Wesley considérait comme les critères de la révélation théologique. L’Ecriture sainte est la source et le fondement premier de toute connaissance en matière de foi.

Nous aspirons à l’unité sur ces points essentiels. La liberté vaut dans d’autres domaines, mais en toutes choses l’amour prévaut.

Dans «Les signes distinctifs d’un méthodiste», John Wesley l’exprime ainsi : «Mais dans toutes les questions qui ne touchent pas aux racines du christianisme, nous nous en tenons à la règle: penser et laisser penser.»

United Methodist Church