Vous vous trouvez ici: Page d'accueil / Nouvelles et publications / Nouvelles
chercher

Prière

"L’enfant ne peut grandir sans nourriture, ni l’âme sans prière personnelle."

John Wesley (1703 - 1791)

lundi 11. juin 2012 09:58Il y a : 6 yrs
/ Catégorie : Du monde

L’autorisation est assortie de conditions restrictives

L'Eglise méthodiste en Grande-Bretagne se réjouit d’apprendre que l'Église méthodiste de Fidji et Rotuma a reçu l'autorisation du gouvernement de tenir sa Conférence annuelle. Si l’autorisation ne lui est pas retirée d’ici là, comme c’était le cas les années précédentes, ce sera la première Conférence de l'Église depuis quatre ans.

Fiji

Le Révérend Tuikilakila Waqairatu, Secrétaire général de l'Eglise méthodiste de Fidji, a salué cette initiative prise par le commissaire de police et a déclaré que l'Eglise appréciait cette mesure. Il était donc heureux que cette autorisation ait été délivrée assez tôt, car cela permettrait à l’Eglise d’organiser cette Conférence mais il a rappelé aux gens que la Conférence de l'an dernier avait été annulée quelques heures avant son début.

«Ce sont de bonnes nouvelles pour l'Eglise et une étape importante vers le rétablissement de la liberté religieuse et du droit de se réunir librement dans les îles Fidji», a déclaré Christine Elliott, Secrétaire pour les Relations extérieures de l'Eglise méthodiste de Grande-Bretagne. «Nous partageons le soulagement et la satisfaction exprimés par l'Eglise méthodiste de Fidji et nous espérons que les relations entre l’Eglise et l’Etat continueront à s'améliorer».
Toutefois, le révérend faisait part de ses préoccupations au sujet des conditions strictes qui leur sont imposées:
• La réunion ne devra pas coïncider avec le Festival national Hibiscus (Août 17-25)
• La réunion se tiendra pendant trois jours seulement
• La réunion doit se dérouler du lundi au vendredi
• la réunion doit se tenir de 8 heures à 20 heures
• la réunion se cantonnera dans les locaux de l'église centenaire
• Seules les questions religieuses relatives à l’Eglise peuvent être discutées
• Aucune question politique ne doit être discutée
• Une demande de prorogation du temps de confrence ne peut être faite lors de la réunion.

Les activités traditionnelles qui entourent la Conférence, comme le concours de chorales et l’information ou les étals de vente, ont également été interdites. Le commissaire de police a ajouté sur un ton de menaces : «Ces conditions doivent être respectées, car des mesures sérieuses seront prises en cas de violation ou de contravention. Par conséquent, on vous demande [sic] de suivre strictement les consignes».
«En dépit de ces conditions strictes, l'autorisation accordée à l’Eglise de tenir la Conférence est clairement un pas en avant, et nous en sommes reconnaissants, tout comme nous prions pour de nouvelles mesures de façon à ce que les Fidji empruntent le chemin de retour à la démocratie», a ajouté Mme Elliott.


L’été dernier, on avait déjà laissé entendre à l'Eglise fidjienne qu’elle pourrait tenir sa réunion annuelle, mais l'autorisation lui avait été retirée à la dernière minute. À l'époque, l'Eglise britannique en a parlé comme d'un sérieux revers dans les relations entre l’Église et l'État dans les îles Fidji.

Source: Eglise méthodiste de Grande Bretagne / Traduction eemni


RSS NEWS FEED

Pour vous abonner au RSS News Feed de l’EEM, veuillez cliquer ici:
RSS News Feed

United Methodist Church