Vous vous trouvez ici: Page d'accueil / Foi / spiritualité / Une Eglise mondiale
chercher

Chant

"Quand les méthodistes chantent, ils ne s’étirent pas ou ne demeurent pas assis de manière inconvenante. Ils ne chantent pas d’une voix traînante en trébuchant sur les mots. Ils se lèvent devant Dieu et le louent avec joie et bonne humeur."

John Wesley (1703 - 1791)

Une Eglise mondiale

L'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) n'est pas une église locale, ni une Eglise cantonale, pas plus qu'une Eglise nationale. Elle est plutôt un réseau mondial de communautés étroitement liées les unes aux autres et interdépendantes. Cette «Connexio» aide les communautés à ne pas se prendre pour toute l'Eglise, comme aussi à ne pas prétendre qu'il n'y a de salut qu'en elles. 

 

Une communauté méthodiste de Suisse orientale peut évidemment présenter un profil très différent de celui d'une communauté du canton de Genève et quelqu'un qui aura connu l'EEM en Suisse en trouvera une version très différente aux Etats-unis d'Amérique, en Pologne ou dans la République démocratique du Congo. Cela tient au fait que les fondements de la foi, de la doctrine et de la vie de l'Eglise sont bien sûr semblables dans le monde entier, mais que des ajustements ont lieu pour des raisons juridiques, sociétales ou culturelles portant sur des points de détails. Et cela vient aussi du fait qu'ici ou là-bas, les êtres humains peuvent être très différents les uns des autres. Mais quoi qu'il en soit, cela ne change rien au fait que les communautés méthodistes les plus diverses en Afrique, en Asie et en Europe font partie d'une Eglise mondiale: la United Methodist Church.

 

Cette structure mondiale n'est d'ailleurs pas une fin en soi; elle vise un but précis. A ce sujet, le Règlement de l'Eglise déclare: «Ce réseau rend notre foi capable d'être agissante dans l'amour et fortifie notre souhait de paix et de justice dans le monde.»

L'EEM en Europe

L'EEM en Europe

L'EEM en Suisse fait partie de la Conférence annuelle Suisse-France, qui est l'instance décisionnelle suprême de l'Eglise à l'intérieur du territoire de la Conférence et siège en règle générale une fois par an. En compagnie de six autres Conférences annuelles, la Conférence annuelle Suisse-France constitue la Conférence centrale du Centre et du Sud de l'Europe. Celle-ci comprend les 14 pays suivants: Albanie, Algérie, Autriche, Bulgarie, Croatie, France, Hongrie, Macédoine, Pologne, République Slovaque, République Tchèque, Serbie, Suisse, Tunisie. La Conférence centrale du Centre et du Sud de l'Europe est placée sous la direction de l'évêque Patrick Streiff. Il y a trois Conférences centrales en Europe (Allemagne, Centre et Sud de l'Europe, Europe du Nord); la Conférence centrale d'Europe du Nord, quant à elle, se compose de deux diocèses (la Scandinavie et les Pays Baltes d'une part, la Russie et d'autres Etats créés après la dissolution de l'Union soviétique d'autre part).

 

 Finalement, les délégués de toutes les Conférences annuelles du monde forment la Conférence générale, qui est l'instance décisionnelle suprême de l'EEM mondiale et se réunit tous les quatre ans.  Elle institue divers organes qui lui font rapport et déploient une intense activité dans de nombreux domaines, tels que le service et la formation des laïques, Eglise et société, la mission ou la formation théologique.

  

Cette structure transfrontalière peut dans certains cas paraître lourde et coûteuse. Et il est vrai qu'elle a un prix. Mais l'appartenance à un corps mondial ouvre l'accès à une très grande richesse humaine, culturelle et spirituelle qu'il vaut la peine de découvrir. Il est vrai aussi que bien des choses ont déjà changé sur cette terre parce que dans le cadre de cette «Connexio» mondiale, des femmes et des hommes méthodistes ont appris les uns des autres et ont partagé les uns avec les autres.

Urs Schweizer, courriel

Priere du mois

pour l'Eglise mondiale

 

En août, nous voulons tout particulièrement prier pour les habitants et l'Eglise en

 

TUNISIE

 

S’il nous fallait résumer la situation du pays, nous le ferions en trois mots: « Paix, Pauvreté et Pessimisme ». Le tourisme reprend petit à petit. Depuis 2016, la Tunisie n’a plus connu d’actes terroristes comme en 2015. Cela est un signe de Paix. Le dinar tunisien ne cesse de chuter et pourtant les salaires n’ont pas été revus à la hausse! D’où la Pauvreté. Comme les jeunes ne trouvent pas de travail, la plupart d’entre eux rêvent d’un avenir meilleur hors de la Tunisie. C’est le Pessimisme. Il y a un sentiment de colère envers les gouvernants, la banque mondiale, l’Europe, les pays du golfe et autres... Mais il y a beaucoup d’intérêt pour l’Évangile. L’État protège les lieux de cultes chrétiens. Freddy et Sylvie Nzambe dirigent un home pour étudiantes en provenance des pays sub-sahariens. Les Maisons méthodistes à Monfleury sont aussi un lieu où les gens viennent pour étudier à la bibliothèque. Plusieurs formations y ont lieu, organisées par différents groupes et permettant à beaucoup de chrétiens sur place d’en bénficier.

 

Intercessions

 

Seigneur, 

 

Nous te rendons grâce pour la paix et la sécurité, même fragile - mais si précieuses pour la Tunisie.

 

Nous te prions pour le président de la république âgé de 92 ans et qui portent la responsabilité politique pour l’ensemble du pays. Accorde aux autorités la sagesse pour gérer cette période de crise latente pour le bien de la population. 

 

Nous te remercions pour l’Église et le home pour étudiantes et qu’ils leur soient donnés de discerner leur mission et que beaucoup d’hommes et de femmes s’intéressent à l’évangile.

 

Nous te prions pour que les Églises et le home puissent bien accueillir les gens qui te cherchent et qu’ils arrivent à leur faire comprendre ton message rempli d’espérance. Nous te prions aussi pour l’unité des différents groupes de chrétiens pour qu’ils réalisent toujours à nouveau qu’ils ont en toi un seul et même Maître. 

 

Amen 

United Methodist Church